Une plongée en plein coeur d’une amitié

l-amie-prodigieuse-elena-ferrante-23111280

J’ai terminé ce livre il y a quelques jours et j’y pense encore à tous les jours. Je suis contente qu’il me reste encore trois autres tomes à lire, car je n’aurais pas pu dire adieu à cet univers aussi rapidement.

L’amie prodigieuse raconte l’enfance et l’adolescence de deux jeunes amies : Elena et Lila. Toutes les deux vivent dans le quartier pauvre de Naples et elles peinent à vivre convenablement. Quand les deux amies arrivent à l’âge d’entrer au lycée, elles voient leurs chemins se séparer: Elena continue sa scolarité sans Lila. À partir de ce moment, elles s’accrocheront fortement l’une à l’autre pour ne pas se perdre et seront, en quelque sorte, dépendante l’une envers l’autre.

« Elle s’arrêta pour m’attendre et, quand je la rejoignis, me donna la main. Ce geste changea tout entre nous, et pour toujours. »

J’ai beaucoup aimé que le roman traite abondamment de l’école, de la culture, de l’art. Ces thèmes me rejoignaient beaucoup.

Quand j’ai terminé ma lecture de ce roman, j’ai été tentée de dire que c’était une belle histoire. Après, j’ai réfléchi et je me suis dit qu’on ne pouvait pas considérer cette lecture comme telle. Elena et Lila vivent toutes les deux des atrocités qu’aucun enfant ne devrait connaître. Pourtant, elles s’accrochent et elles tiennent bon. Il y a quelque chose d’exemplaire dans leurs actions : elles n’abandonnent jamais, peu importe le prix que ça leur coûte.

Le thème principal de ce livre est l’amitié, certes, mais j’ai un peu de mal à adhérer à cette idée. Au tout début de l’histoire, Lila est un vrai monstre avec Elena: elle est méchante, mesquine et elle aime blesser les gens. Elena en prend une claque et ça m’a fait de la peine de la voir s’accrocher autant à une relation qui est clairement malsaine pour elle. Il y a aussi une forte compétition entre les deux: qui obtiendra les meilleurs résultats, qui embrassera un garçon en premier, qui est la plus belle, etc. En vieillissant, leurs querelles s’estompent et une amitié solide semble enfin voir le jour. Elles deviennent le pilier de l’une et de l’autre et leurs amis le ressentent: ils se demandent comment une amitié peut être aussi forte et comment elle peut traverser le temps de la sorte.

« C’était une vieille crainte, une crainte qui ne m’était jamais passée : la peur qu’en ratant des fragments de sa vie, la mienne ne perde en intensité et en importance. »

Le seul hic de ma lecture -il est tout petit- a été au niveau des noms des personnages: il y en a plusieurs et comme ils sont italiens, je me perdais parfois. Certains ne reviennent pas souvent en plus, alors j’avais du mal parfois à reconnaître qui était qui, mais je ne m’en suis pas trop mal sortie.

Avant de lire L’amie prodigieuse, je n’entendais que des avis positifs à son sujet et je me fonds clairement dans la masse: ce roman est une perle. C’est ce genre de roman où, en le lisant, tu es conscient que ce que tu as entre les mains est un chef-d’oeuvre. Ce que tu décides d’en faire par la suite, ça ne repose que sur tes épaules.

separateur

l-amie-prodigieuse-713457-621x1024COUP DE COEUR ♥

« Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile. »
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

FERRANTE, Elena, L’amie prodigieuse, Paris, Gallimard, 2014, 430 p.

Publicités

2 réflexions sur “Une plongée en plein coeur d’une amitié

  1. Plus je lis des avis plus j’ai envie de le lire mais je crois que c’est ton avis qui me tente réellement, qui me dit que je dois lire ce livre sinon je raterai quelque chose. L’amitié c’est toujours un sujet que j’aime lire s’il est bien exploité et là je dois lire ce roman !

    Aimé par 1 personne

    • Oh, c’est vraiment gentil comme commentaire ça!! Je pense que tu dois le lire oui, c’est bien différent de tout ce que j’ai pu lire. C’est tendre et dérangeant à la fois. Bonne lecture !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s